L'INSTITUT PÉRIMÈTRE ACCUEILLE UNE SESSION DE PLANIFICATION DU SOMMET DU G7


Des représentants des pays du G7 se sont réunis à l'Institut Périmètre cette semaine pour planifier le Sommet du G7 2018.

La région de Waterloo a servi de camp de base cette semaine pour les sherpas du G7 – les représentants personnels des dirigeants de chacune des nations participantes – pour discuter des thèmes et des objectifs du prochain Sommet du G7, qui se tiendra au Québec en juin.

Les organisateurs ont déclaré avoir choisi l’Institut Périmètre comme lieu de leurs séances de planification parce que l’Institut incarne les valeurs qui sous-tendent leurs discussions : la collaboration, l’ouverture, la diversité, ainsi que le pouvoir des grandes idées.

« L’Institut Périmètre jouit d’une renommée mondiale, il accueille des chercheurs venus du monde entier, et c’est un bel endroit pour tenir une réunion de ce genre », a déclaré Peter Boehm, sous-ministre responsable du Sommet du G7 et représentant personnel du premier ministre. « J’ai consulté notre premier ministre à propos de ce lieu, et il est ravi que nous soyons à l’Institut Périmètre. » [traduction]

Le Sommet du G7 est une réunion annuelle au cours de laquelle les dirigeants du Groupe des sept (G7) abordent des problèmes et des solutions à l’échelle mondiale, afin de promouvoir la prospérité économique, l’égalité et la diversité, ainsi qu’un monde plus durable dans l’avenir.

Plusieurs mois avant la réunion des sherpas, Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, et Mike Lazaridis, fondateur de l’Institut, ont eu un échange d’idées avec Peter Boehm sur des sujets liés au Sommet du G7, notamment en ce qui concerne l’accès à l’excellence pour des jeunes gens brillants, l’autonomisation des femmes ainsi que le renforcement des capacités dans les domaines qui seront des moteurs de l’économie de l’avenir.

Ces discussions ont amené au choix de l’Institut Périmètre comme lieu de la première de plusieurs réunions des sherpas qui se tiendront d’ici au Sommet du G7, qui aura lieu dans la région de Charlevoix, au Québec, les 8 et 9 juin.

Pendant une pause de leurs délibérations à huis clos, les sherpas du G7 ont eu des conversations avec des chercheurs et des étudiants provenant des pays membres.

Michael Duschenes, chef de l’exploitation et directeur administratif de l’Institut Périmètre, a déclaré que l’esprit de franc dialogue et de collaboration internationale était une caractéristique commune aux réunions du G7 et à l’Institut Périmètre.

« L’Institut Périmètre est vraiment un pôle mondial de collaboration sur de grandes idées, a affirmé M. Duschenes. Nos chercheurs et nos étudiants viennent des quatre coins de la planète, y compris de tous les pays du G7. En ce sens, l’Institut Périmètre convient parfaitement pour réunir les sherpas du G7 en vue d’aborder d’importantes questions à l’échelle mondiale. » [traduction]

Neil Turok, qui était en Afrique du Sud pour travailler à l’Institut africain de sciences mathématiques pendant la réunion de 2 jours des sherpas, a souhaité la bienvenue aux participants dans une vidéo enregistrée.

« C’est pour nous un honneur et un privilège d’accueillir cette réunion des sherpas », a-t-il déclaré.

« Notre mission est de réunir les esprits les plus brillants, venus du monde entier, puis de les inciter, en leur donnant les moyens voulus, à échanger, à travailler ensemble et à résoudre des problèmes importants. L’avenir peut être merveilleux si nous prenons soin de nous-mêmes et de notre planète. Nous comptons sur vous, et sur les dirigeants du monde, pour faire preuve de la sagesse nécessaire. Nous remercions le gouvernement du Canada, et tous les pays participants, pour leur vision et leur engagement à promouvoir les thèmes du Sommet du G7. » [traduction]

Les sherpas du G7 à l'Institut Périmètre

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

« Nous remercions le gouvernement du Canada, et tous les pays participants, pour leur vision et leur engagement à promouvoir les thèmes du Sommet du G7. »

- Neil Turok, directeur de l'Institut Périmètre